Résidence hospitalière : les médecins formés par l’État « rejettent la fixation des quotas du MSPP »

Published On March 12, 2015 | By Radio Tele Fhaeh | Santé

Les médecins formés à la FMP de l’UEH n’ont pas tardé à réagir à la suite de la publication de la fixation des quotas par le ministère de la Santé publique et de la Population où ils vont, pourtant, être privilégiés. Les 2/3 des postes disponibles dans chaque service de l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti leur sont réservés contre 1/3 pour ceux issus des facultés privées de médecine. « La FMP de l’UEH est autonome académiquement conformément à l’article 208 de la Constitution amendée et aux dispositions transitoires régissant son fonctionnement », lit-on dans une note acheminée au journal, comme pour signifier leur refus catégorique aux dernières dispositions du MSPP.

« La résidence hospitalière ou troisième cycle d’études médicales est une formation académique offerte par la Faculté de médecine et de pharmacie de l’UEH et fait normalement partie du cursus d’études. Tout étudiant ayant passé le concours d’entrée à la FMP et obtenu son diplôme de docteur en médecine délivré par ladite faculté est admissible à la résidence hospitalière, conformément à l’article 14 du décret du 7 mai 1981 », soutiennent-ils, soulignant qu’ils « déclinent les modalités de choix de postes pour la Résidence hospitalière 2014-2015 fixées par le MSPP en date du 24 décembre 2014 ».

Comme une répétition, sous une autre forme, de tout ce qui été dit la semaine écoulée dans la prise de position formelle des 90 médecins résidents à l’HUEH, ils rappellent que selon le voeu du décret du 14 mars 1968 l’hôpital général a toujours été un champ d’expérience et d’observation pour les étudiants de la FMP/UEH et, de ce fait, il leur a été consacré académiquement, d’où l’appellation d’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti. «Tous les postes à la Résidence hospitalière à l’HUEH sont dès lors disponibles pour les diplômés de la FMP, s’ils le désirent, car cela leur revient de droit », argumentent-ils.

« Nous sommes par ailleurs prêts, comme à l’accoutumée, à faciliter nos consœurs et confrères qui ne sont pas de la FMP/UEH, n’ayant pas leur propre hôpital, à faire leur résidence dans n’importe quel hôpital universitaire mais les diplômés de la FMP/UEH, au nombre de 65 pour les 180 postes disponibles, ne doivent être sujets à aucune restriction selon le vœu des lois en vigueur », écrivent-ils, appelant le MSPP à fixer ses responsabilités et ses limites par rapport au troisième cycle de la FMP de l’UEH, une condition sine qua non au lancement du processus de choix de poste. La crise provoquée par le problème de la résidence hospitalière semble loin d’être résolue.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *