Haïti – Santé : Reconstruction de l’Institut National Supérieur de Formation de Sage-Femmes

Published On April 10, 2015 | By Radio Tele Fhaeh | Actualités

Mercredi, la Première Dame, Sophia Martelly, en compagnie notamment de Florence Duperval Guillaume, la Ministre de la Santé Publique et Paula Caldwell, Ambassadrice du Canada en Haïti, a participé à la cérémonie de pose de la première pierre de l’Institut National Supérieur de Formation de Sage-Femmes, sur le site de l’ancienne école nationale des infirmières, située à côté de l’hôpital Général à la rue Monseigneur Guilloux « Les sages-femmes professionnelles sont importantes et nécessaires dans l’accompagnement des femmes de la grossesse à l’accouchement » a déclaré la Première Dame

Le Canada, via son ministère des Affaires Étrangères, du Commerce et de Développement (MAECD), a mandaté « l’United Nations Office for Project Services » (UNOPS) pour la reconstruction de cet institut qui avait été détruit lors du séisme de janvier 2010. Financée à hauteur de 5 millions de dollars par le gouvernement canadien, le nouvel institut d’une superficie d’un peu plus de 1,000 m2, qui pourra accueillir 160 étudiantes, comprendra entre autres 4 salles de classe, 2 salles de travaux pratiques, 1 centre de documentation équipé de 30 ordinateurs et des dortoirs d’une capacité totale de16 lits.

Rappelant que seulement 36% des femmes haïtiennes sont accouchées par du personnel formés et 25 % sont accouchées dans les institutions spécialisées, la Ministre de la Santé estime que son Ministère devrait avoir au moins 600 sages-femmes « Avec seulement 250 sages-femmes, nous ne sommes pas encore en mesure de répondre aux besoins de tous les jours […] C’est ce qui explique l’importance que nous avons accordée depuis l’année dernière à la formation des femmes et filles en leur donnant une formation de 18 à 36 mois en vue de réduire considérablement la mortalité maternelle dans le pays […] La reconstruction de l’école nationale des sages femmes est un pas, pour que femme soit accouché par un personnel qualifié ».

Ce nouvel établissement d’enseignement professionnel, permettra de former environ 70 sages-femmes par année pour l’ensemble du pays.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *